Faites financer une partie de vos travaux :

La rénovation énergétique est au coeur de la problématique actuelle ! C’est pour cela que l’état, a créé des dispositifs financiers, pour inciter le particulier à réaliser des travaux de rénovation énergétique de son habitat ! Chez Ecolomique, nous réalisons des simulations d’aides financières, afin de vous aider à y voir plus clair.

 

Nouveau chez ECOLOMIQUE : 

Vos combles pour 1€

Sous conditions. Testez votre éligibilité en faisant une demande via notre formulaire de contact.

Crédit d’impôt :

Le crédit d’impôt concernant les dépenses en faveur du développement durable (CIDD) a été transformé en crédit d’impôt pour dépenses en faveur de la transition énergétique (CITE). Il est plafonné selon le nombre de personnes au foyer, et correspond à une récupération de 30% du montant TTC, fourniture et pose pour les travaux d’isolation, et fourniture sans pose pour les paroies vitrées et système de chauffage. Ces 30% sont récupérables l’année suivant les travaux via les impots. Dans le cas où vos payez des impôts le montant sera déduit. Dans le cas où vous n’en payez pas, le montant vous sera reversé. Le CITE est octroyé uniquement pour les résidences principales.

 

Eco-prêt à taux 0% :

C’est un prêt bancaire sans condition de ressources mais qui répond aux conditions classiques d’octroi d’un prêt bancaire. 20 000 € ou 30 000 € maximum (plafond) suivant la nature de l’éco prêt à taux zéro.
La somme couvrira l’intégralité des travaux d’économie d’énergie ainsi que les travaux ou services directement liés, appelés « travaux induits ». Il concerne les propriétaires occupants et bailleurs, les logements individuels, appartements et copropriétés.

Certificat d’économie d’énergie :

Contrairement aux certificats dits « verts », les CEE ne concernent pas la production d’énergie propre, mais la réduction de la consommation. Ils valorisent donc en quelque sorte l’énergie « non consommée », dans la droite ligne des initiatives européennes. Dès lors, le système revient globalement à inciter les grands acteurs de l’énergie à subventionner les travaux de leurs clients visant à réduire leur consommation d’énergie, afin de réaliser chaque année des économies dans un volume fixé par la Loi. Faute de quoi, les énergéticiens (que la loi Pope qualifie d’ obligés ) doivent payer une pénalité à l’Etat. Les CEE sont octroyés dans tout les cas de figures hormis les habitations achevés de – de 2 ans et ceux bénéficiant d’aides par l’ANAH (étant inclus dans le dispositif).

 

Subventions de l’ANAH :

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) accorde des subventions pour la réalisation de travaux dans les logements ou immeubles anciens. Ces aides s’adressent aussi bien au propriétaire qui loue ou occupe leur logement, qu’au syndicat de copropriétaires pour la réalisation de travaux dans les parties communes et équipements communs de l’immeuble.